Couteaux céramique : on vous dit tout.

Publié dans Fiches conseils, Matériaux de cuisson - Par - - 4 Commentaires
Couteau céramique

Vous avez certainement croisé ces drôles de couteaux de cuisine  quelque part et vous avez sûrement entendu parler de leur tranchant « révolutionnaire ».  Avec leur lame blanche qui fait plutôt penser à du plastique, difficile de les rater. D’autant plus qu’ils ont littéralement envahi les rayons d’ustensiles de cuisine.

Aujourd’hui, tout le monde parle des couteaux céramique et en cuisine, c’est devenu une véritable  mode. On en trouve de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs. A l’unité ou par coffret de 3, de 6 ou de 10 …… bref, c’est la valse des prix.  De quoi en perdre la tête. Mais alors, comment s’y retrouver et comment comprendre les écarts de prix  et faire le bon choix ?

Tout d’abord, parlons « technique » car le couteau en céramique, c’est déjà tout sauf une fabrication simple :

La céramique c’est quoi ?

La céramique utilisée pour les lames de couteaux est composée d’oxyde de zirconium. Les dames le connaissent bien puisqu’il est souvent  utilisé comme diamant de synthèse. A côté de ça, on l’utilise depuis plus de 60 ans pour de nombreuses applications  industrielles notamment pièces de moteur, tuiles de fusée, etc … car elle a l’avantage de résister à de hautes températures et à l’usure. Dans le domaine médical par exemple, l’oxyde de zirconium est utilisé dans la réalisation de prothèses dentaires et de hanches. Normal, c’est une  matière neutre et biocompatible. Donc de ce côté là, pas de crainte quant à son utilisation en cuisine !

Comment on fabrique la ceramique des couteaux ?

A l’origine, l’oxyde de zirconium se présente sous forme de poudre que l’on chauffe et que l’on compacte avec de la pression.  Pour agglomérer en masse solide, on utilise un liant. Plus la poudre est fine et régulière, moins il est nécessaire d’ajouter du liant.

Conclusion : plus le taux d’oxyde de zirconium est élevé et meilleure sera la qualité de la céramique. Vous aurez bien compris qu’il n’existe donc pas une céramique identique à une autre.

Quels sont les avantages du couteau céramique ?

Une coupe très efficace et sans affûtage pendant de nombreuses années (3 à 5 ans pour les meilleures marques). Une coupe hygiénique, sans oxydation, sans transfert d’odeurs ou de bactéries, qui respecte les aliments. Bref, un produit idéal pour tous les amateurs de fruits et légumes frais, de produits sains et délicats. Mais plus largement, un produit adapté à tous les aliments tant que l’on s’en sert pour découper et non pour désosser ou comme levier. Pour ces types de découpe, les couteaux en acier sont mieux adaptés…

Lame noire ou blanche, est-ce aussi de la céramique ?

Oui, ces deux types de lame sont en céramique. La couleur noire est le résultat d’un ajout de carbone dans la masse de la lame et d’une cuisson supplémentaire à une température plus élevée.

Le but est de durcir la matière. Les couteaux céramique lame noire ont donc un tranchant qui dure plus longtemps, environ 30% de plus longtemps (30% plus cher aussi !).

Très bien tout ça mais alors, comment reconnaître un couteau céramique de qualité?

 

 Vidélice vous livre les 3 points à vérifier :

• Une lame légèrement souple.

N’hésitez pas à tester la souplesse du couteau avec un peu de force. Si la lame est trop rigide, elle peut être fragile et cassante. Une lame souple sera forcément plus résistante aux chocs.

• Un bout de couteau arrondi et non pointu.

Soyons cohérent, un bout pointu, ça n’est  pas vraiment adaptée à la matière céramique. Déjà que la matière est délicate, pourquoi apporter un point de fragilisation supplémentaire dont on se passerait bien ? Sur les couteaux céramique haut de gamme, le bout des couteaux est rond  mais tranchant donc pas de risque de casser la pointe. Par contre, ce travail est réalisé à la main,  ce qui entraine forcément une répercussion sur le prix final….

Demandez à votre vendeur si un couteau céramique se réaffute.

C’est la question qui tue car il a longtemps été vendu comme le couteau de cuisine qui ne s’affute jamais. Or, c’est ultra faux : un couteau en céramique s’émoussera lentement, il est donc  nécessaire de le réaffûter de temps en temps.  Certes moins longtemps qu’un couteau acier mais il sera nécessaire de le réaffuter comme n’importe quel couteau. Vous pouvez réaliser cette opération en vous équipant d’une pierre ou d’un aiguiseur adapté (avec une meule plus dur que la lame, donc en diamant)

Vous voilà armé pour faire la différence entre un couteau céramique haut de gamme et un couteau céramique quelconque. Alors, ouvrez l’œil et faites le choix qui vous semblera le meilleur. 


Et chez Vidélice, on trouve quoi ?

Nous avons sélectionné LA référence en matière de couteaux céramique : la marque japonaise Kyocera. Tout simplement parce qu’ils ont inventé le couteau céramique il y a plus de 25 ans et qu’ils ont un savoir-faire unique en la matière. 

Bref, c’est la Rolls des couteaux céramique :

• Une lame souple (une des seules lames souples qui puisse exister) composé de 99,9% d’oxyde de zirconium

• Un bout rond (mais attention ultra tranchant) usiné à la main.

• Un signe d’excellence qui ne trompe pas : chaque couteau est numéroté au laser.

• Une multitude de couleurs fraîches et tendances qui ne passent pas inaperçues

• Des formes de couteaux variées  et très spécialisés : santoku , naikiri, yanagiba, ….

• Un vrai suivi : service de réaffutage par Kyocera pour 7 euros. Sachez que n’importe quel distributeur de la marque s’engage à assurer le suivi entre le fabricant et l’acheteur.

Vous aimerez aussi :

4 réflexions au sujet de « Couteaux céramique : on vous dit tout. »

    • Bonjour ! FOREVER est en effet une bonne marque de couteaux céramique, également fabriqués au Japon.
      Nous connaissons bien les fabricants et nous avons déjà étudié leurs produits. C’est vrai que leurs couteaux bénéficient d’un bon tranchant et d’une belle souplesse de lame. Les couteaux sont vendus au même prix mais j’avoues que chez Vidélice, on a eu un faible pour Kyocera. Ce qui a pesé dans la balance : l’esthétisme, la finition des couteaux, l’expérience et le savoir-faire aussi (ils ont inventé le couteau céramique il y a plus de 25 ans et c’est le groupe leader en céramique fine aujourd’hui) et enfin, la qualité de la céramique (la plus pure : 99,9% d’oxyde de zirconium).
      Et pour finir, les retours des clients Kyocera sont ultra positifs …
      Laurent.

  1. bonjour, j’aimerai savoir pour compléter votre article super, si comme certain couteau de cuisine, il faut prendre une précaution particulière, à savoir couper sur une planche en bois ou en plastique, ou si on peut couper sur n’importe quoi ? merci de votre réponse. Cordialement.

    • Bonjour,
      Oui en effet, il est recommandé d’utiliser un couteau en céramique sur un support souple. Les planches à découper en bois ou en plastique sont les plus adaptées.
      D’ailleurs c’est la même chose lorsque l’on utilise de bons couteaux en acier. Si le couteau bénéficie d’une bonne qualité de coupe c’est que le fil de la lame est plutôt délicat et qu’il est conseillé de le respecter.
      Ceci est d’autant plus avéré dans le cas d’une lame céramique puisqu’elle est composée d’une matière très dure.
      Par conséquent, les supports trop durs comme les planche à découper en verre ou les assiettes en céramique sont à proscrire.
      En espérant avoir répondu à vos interrogations.
      Cordialement,
      Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>